• Haiti-Agriculture : Le programme «Champ École Paysan» de la FAO prolongé d’une année

    Avec haitilibre


    Haiti-Agriculture : Le programme «Champ École Paysan»  de la FAO prolongé d’une année En raison de son potentiel économique et agricole mais aussi du taux élevé de personnes en insécurité alimentaire et de sa vulnérabilité face aux aléas climatiques, la sècheresse notamment, le Département du Nord-Est fait l'objet d'une attention particulière de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et l'Union Européenne (UE) qui ont mise en place en janvier 2013 un projet visant l'amélioration de la sécurité alimentaire dans ce Département. Ce projet dont la clôture était prévue pour la fin de 2015 vient d'être prolongé sur 12 mois.

    Les quatre communes du Département du Nord-Est ciblées par le projet sont : Ouanaminthe, Fort Liberté, Ferrier et Capotille. L'agriculture familiale de ces zones frontalières à la République Dominicaine est caractérisée par de faibles volumes individuels et des coûts de production relativement élevés.

    Le projet, financé intégralement par l'UE à hauteur de 4 millions d'euros, s'inscrit dans le cadre du Programme Triennal de Relance Agricole 2013-2016. Il rentre d'emblée dans les priorités d’Haïti à la fois en matière de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, de lutte contre la pauvreté et de développement agricole, tout en s'alignant sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) pour l'année 2016.

    Le projet entend renforcer les capacités de production, de transformation, de commercialisation des systèmes d'agriculture familiale en vue d'une meilleure exploitation des opportunités de marché et des autres perspectives de développement. Dans cette démarche, l'approche « Champ École Paysan » (CEP) est utilisée comme moyen de vulgarisation pour inciter les producteurs à l'adoption de bonnes pratiques agricoles et commerciales et une meilleure organisation.

    Cette méthode, développée depuis 25 ans par la FAO dans beaucoup de pays, est d'introduction récente en Haïti. Elle consiste en un apprentissage participatif par l'observation, l'expérimentation, la pratique et la prise de décision technique entre les producteurs agricoles.

    78 Champs Ecoles Paysans ont été mis en place dans le Département du Nord-Est, regroupant chacun une vingtaine de producteurs dans différents domaines et filières, dont l'arachide, la cassave, l'horticulture, le lait, l'aquaculture, entre autres. Ils bénéficient de l'accompagnement du projet dans le domaine qu'ils ont eux-mêmes choisis, notamment la production durable, la transformation suivant les normes de qualité et la commercialisation en association de leurs produits transformés.

    Les CEP reçoivent également un appui pour la promotion et la commercialisation de leurs produits sur le marché. Durant les trois années de mise en œuvre (2013-2015), la disponibilité alimentaire locale a connu une nette amélioration par l'augmentation de la productivité et des productions agricoles et d'élevage; les productions vivrières et horticoles ont été valorisées, les capacités de transformation et de commercialisation des producteurs améliorées et une augmentation de leurs revenus a été également constatée.

    Le Ministère de l'Agriculture et l'Union Européenne sont convaincus par les résultats mesurables et significatifs de l'approche « Champ École Paysan » que promeut la FAO en Haïti depuis quelques années, dans la perspective d'une agriculture familiale plus rentable et durable.

    « Stivenson alias tonton,un bandit notoire sous les verrousHaïti - Agriculture : Plantations de petit mil ravagées,le ministère de l'agriculture préoccupé »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :